Acheter un appartement : comment bien s’y prendre ?

Quand on parle d’acheter un appartement, c’est obligatoirement le projet d’une vie. Je pense que vous êtes nombreux à ne pas encore avoir sauté le pas par manque d’infos pour bien acheter un appartement.

Si vous hésitez encore à vous lancer, je pense que cette liste des choses à vérifier vous aidera à faire pencher la balance dans l’autre sens.

Le budget d’abord

Tout d’abord il faut savoir évaluer sa propre capacité financière. Vous pouvez consulter votre banque en amont pour savoir environ quelle somme elle peut vous prêter. En faisant cela vous aurez un avis, tout en vous fixant un budget. Mais surtout vous serez plus serein, et vous pourrez faire une offre en cas de coup de cœur sur un appartement.

Pour autant, connaitre votre capacité d’emprunt ne vous dispense pas de mettre en condition suspensive l’acquisition de votre prêt bancaire. Pour être protégé en cas de refus de votre banque, vous devez émettre une offre de prêt aux conditions discuté à l’avant-contrat, cela inclut le montant, le taux et la durée.

Lorsqu’il s’agit de financement, le plus prudent est de couvrir les faux frais en prévoyant un peu plus large. Ces faux frais sont liés à l’achat en copropriété et peuvent être : les éventuels fonds de travaux ou de réserve, et les remboursements de prorata de charges. Sinon, il vaut mieux anticiper les charges de copropriété et adapter son budget en conséquence, car ces charges ont tendance à augmenter d’année en année.

Travaux à venir ensuite

Parfois il y a d’éventuels projets de travaux à faire. Si ces projets de travaux se confirment, vous devez préalablement vous assurer qu’ils sont réalisables, tout en étant compatibles avec le règlement de copropriété. Ce règlement stipule que la pratique d’une ouverture dans les cloisons est possible si cela n’affecte pas les parties communes de l’immeuble.

Dans le cas contraire, l’achat est soumis à l’accord préalable des copropriétaires lors d’une assemblée générale. Il en est de même pour pouvoir modifier les réseaux de distribution : que ce soit le chauffage, l’évacuation ou l’alimentation en eau. Idem pour le changement d’une fenêtre ou d’un velux, si vous deviez utiliser d’autres matériaux.

Un commentaire

  • Dans mon ancien appartement, nous avions interdiction de faire quelconque modification sous forme de travaux, même en faisant appel à l’assemblée générale des copropriétaires. Du coup nous avons déménagé, mais c’est quand même une honte vu que nous louions l’appartement assez cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *