La profession d’huissier

Selon les chiffres sur lesquels je suis tombé, notre chère France compte aujourd’hui un peu plus de 3200 huissiers de justice. Dans la vie de tous les jours, cet officier du ministère est assimilé au recouvrement des créances et à l’expulsion.

C’est vrai que vu sous cet angle, le métier de huissier n’est pas vraiment attractif, ni l’un des plus apprécié. Pourtant il ne se limite pas à ces tâches qui ne représentent qu’une petite partie du travail de ces professionnels du droit.

Le métier de huissier de justice

Tout d’abord, l’huissier a un rôle informatif. Il a pour rôle d’informer les citoyens qu’une action de justice est entamée à leur encontre. Cette procédure consiste à remettre une convocation au justiciable. Généralement cette convocation est sous forme d’une assignation civile ou d’une citation pénale. Une fois cela fait, le jugement est transmis aux personnes intéressées.

Ensuite, l’huissier a aussi un rôle d’exécutant. En tant qu’officier ministériel, c’est le rôle de l’huissier de s’assurer l’application des décisions de justice. Pour autant, il tente tout d’abord par son intervention de trouver des solutions à l’amiable avec les débiteurs concernés.

Un exemple concret, si un locataire fait un défaut de paiement, l’huissier peut proposer avec l’accord du créancier d’échelonner les versements. Sinon, il procède au recouvrement des créances forcé ou en cas échéant, à l’expulsion des locataires en dernier recours.

Les qualités requises

Récapitulons, un huissier à deux rôles principaux : un rôle informatif, et un rôle d’exécutant. Mais pour pouvoir être huissier, je pense qu’il faut aussi posséder d’autres qualités. Tout d’abord, être huissier c’est être avant tout humain.

Que ce soit pour le recouvrement des créances ou pour l’expulsion, ce sont des actes de dernier recours. D’autre cas peuvent être offert aux débiteurs commet l’échelonnement de paiement ou le recouvrement des créances forcé. Il faut aussi avoir un bon sens relationnel et savoir écouter.

Un commentaire

  • Je suis huissier de profession et je confirme qu’être huissier, c’est avant tout être humain, mais surtout je trouve que beaucoup de jeunes du métier oublient qu’il faut aussi s’adapter à toute situation, en travaillant son sens relationnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *