3 choses à savoir sur les mini-pelles

mini pelle

La mini pelle est un engin de chantier qui se dote de nombreuses fonctionnalités. Elle permet de réaliser des travaux de terrassement, de démolition, de creuser des tranchées….

Mais pour être parfaitement performante, la mini pelle nécessite des entretiens réguliers. Cela commence par la compréhension des différentes pièces mécanique. Ajoutez à cela qu’il faut adopter les bons gestes pour optimiser la durée de vie de votre engin.

Comment repérer les pièces sur une mini-pelle ?

La mini pelle est constituée d’un châssis surmonté par le poste de conduite. La cabine (ou tourelle) est donc équipé d’un siège pour le conducteur ainsi que de manettes de commande. La manette de droite est à actionner pour tourner à gauche et la manette de gauche dirige l’engin dans la direction inverse. Pour avancer, les deux manettes seront à pousser simultanément.

Pour faire marche arrière, elles doivent être tirées en même temps vers l’arrière. Le poste de commande comporte également deux joysticks. L’un permet de manœuvrer le bras, l’autre commande l’ouverture et la fermeture du godet.

Le châssis est monté sur le train de roulement qui porte les chenilles (en caoutchouc ou parfois en acier) qui remplacent les pneus. Elles assurent la stabilité de la mini pelle en plus de lui permettre de se déplacer selon vos besoins.

Les galets supérieurs se situent sur la partie haute du train de roulement. Ces pièces ont pour fonction de guider les chenilles. Leur nombre et leurs formes dépendent du modèle de mini pelle dont vous disposez. Il est donc essentiel de bien vérifier la compatibilité avant de procéder à l’achat de galets supérieurs.

On retrouve un moteur de translation de chaque côté du train de roulement. Egalement appelés moto réducteurs, ces éléments mécaniques fournissent l’énergie dont la mini pelle a besoin pour avancer.
Les barbotins ou roues dentées sont en prise avec les chenilles. Ils sont localisés près des moteurs de translation. C’est grâce à ces pièces que l’engin peut avancer, reculer ou effectuer des rotations. Ces roues profilées ont en effet pour fonction de déplacer les chenilles.

Les galets inférieurs se situent sur le bas du train de roulement. Ils ont pour fonction de soutenir les chenilles. Comme les galets supérieurs, il est indispensable de vous référer aux indications du fabricant concernant les formes, le nombre et les dimensions adaptées.

Les roues folles ou roues tendeuses sont localisées à l’avant des chenilles dont elles assurent la tension. Les roues folles doivent donc être en parfait état pour éviter les accidents liés à un éventuel déchenillage.

La tourelle, autrement dit la cabine se prolonge par une flèche qui est maintenue en place grâce à des kits de bagues et axes. La flèche est un élément rigide et donc robuste qui s’élève à la verticale avant de former une courbe vers l’avant de la mini pelle. La flèche est reliée au balancier qui sert de support au godet. L’ensemble forme le bras de votre engin.

Rappelons que le godet existe en plusieurs variantes. Le choix du godet doit donc s’adapter à la nature des travaux que vous prévoyez entreprendre. Lorsque les dents du godet sont usées, il convient de remplacer l’accessoire par un modèle neuf.

Comment faire les niveaux d’une mini-pelle ?

Les huiles et le liquide de refroidissement contribuent aux performances de l’engin. A mesure que vos travaux avancent, les niveaux vont progressivement baisser. Il est donc indispensable de réaliser des vérifications pour limiter les risques de panne mais aussi pour prolonger la longévité des pièces mécaniques.

Il y a 4 niveaux à contrôler régulièrement sur la mini pelle :

– le niveau de l’huile moteur

– le niveau d’huile des moto réducteurs

– le niveau du liquide de refroidissement

– les niveaux hydrauliques.

Avant de commencer les opérations de contrôle, assurez-vous que l’engin est garé sur une surface aussi plane que possible. Vous pourrez ensuite vous lancer dans les différentes vérifications.

Commencez le contrôle par l’huile moteur. Prenez soin de bien essuyer la baguette de mesure afin qu’elle soit propre et sèche. Plongez-la directement dans le réservoir dédié à l’huile moteur puis ressortez la baguette. De l’huile devrait s’y accrocher. Le niveau adéquat se situe entre les deux traits que vous pouvez voir sur la baguette. Si les traces d’huile se trouvent sous le trait inférieur, il faudra en rajouter. Si le niveau est déjà très proche du trait inférieur, il sera nécessaire d’effectuer un nouveau contrôle dans les jours qui suivent. Vous éviterez ainsi que la mini pelle manque d’huile moteur.

Passez à la vérification de l’huile au niveau du moteur de translation. Lorsque le niveau d’huile est correct, elle s’écoule légèrement au niveau du boulon central. En l’absence d’un écoulement, la quantité d’huile n’est pas suffisante. Il faut donc en rajouter. Une huile de type 80W90 devrait convenir. Remarquez que le moteur de translation peut être doté de 2 ou de 3 boulons. Cela ne complique pas les choses. Il vous suffit de bien vous repérer. Si la mini pelle comporte 2 boulons, celui placé au milieu servira de référence pour le niveau d’huile. L’autre trouve son utilité dans les opérations de vidange et de remplissage.

Dans le cas d’une mini pelle dont le réducteur compte 3 boulons, c’est encore celui du milieu qui devrait laisser s’écouler l’huile. L’un des boulons à l’extrémité sert de remplissage, le dernier est attribué à la vidange.

La troisième étape consiste à contrôler le niveau du liquide de refroidissement. Observez les témoins sur le réservoir. Full fait référence au niveau maximum, Low indique le niveau minimum. Le liquide de refroidissement devrait idéalement arriver au milieu de ces témoins, plus précisément au niveau d’un point rouge central. Au besoin, rajoutez du liquide de refroidissement jusqu’à atteindre le niveau de référence.

Pour finir, vous devez contrôler le niveau de l’huile hydraulique. Rentrez d’abord l’ensemble des vérins car un peu d’huile peut rester dedans, ce qui fausserait le niveau affiché. Patientez un peu, le temps que l’huile soit acheminée jusqu’au réservoir hydraulique. Vous pouvez alors vérifier son niveau. Là aussi, référez-vous aux indicateurs pour savoir s’il est nécessaire d’ajouter un peu d’huile hydraulique à votre mini pelle ou non.

Il est nécessaire de réaliser des vidanges. En effet, les huiles s’encrassent à force d’utilisation et en rajouter ne suffit pas toujours à assurer le fonctionnement de votre mini pelle. La fréquence des vidanges dépend de votre machine. Il faudra donc vous référer à sa fiche technique. Globalement, la vidange de l’huile moteur et le remplacement de tous les filtres du moteur devrait se faire au bout de 300 à 350 heures d’utilisation.

La vidange de l’huile hydraulique devrait intervenir toutes les 2000 heures pour les mini pelles récentes et environ toutes les 1 000 heures de travail si vous utilisez une machine ancienne. Une fois encore, il s’agit de références données à titre indicatif. Il convient donc de bien vous renseigner pour respecter la périodicité idéale des vidanges.

minis pelle

Caractéristiques et capacités des mini-pelles.

Important : assurez-vous toujours que les huiles utilisées soient compatibles avec votre mini pelle. Cette règle est autant valable lorsque vous réalisez les contrôles et quand vous immobilisez votre engin pour le vidanger. En cas de doute sur le choix des produits adaptés, demandez conseil à des techniciens professionnels. Ils vous orienteront vers les références et marques de lubrifiants qui conviennent à votre engin.

Comment graisser une mini-pelle ?

Le graissage complète les contrôles précédemment cités. Cette opération améliore la longévité des axes et des bagues à condition de la réaliser correctement.

Vous aurez besoin d’une pompe à graisse. Les modèles manuels sont économiques à l’achat et permettent d’atteindre les zones difficiles d’accès. En revanche, ils sont déconseillés pour les usages intensifs. Les pompes à graisse pneumatiques et les modèles électriques conviennent à des graissages fréquents. Plus onéreux, ils se dotent d’une qualité professionnelle.

Vous aurez également besoin d’une graisse multifonction. Choisissez-la de première qualité. Autrement, la graisse risque d’endommager les pièces.

Mettez la pompe à graisse en marche et passez-la sur chaque articulation en insistant pendant environ 3 à 4 secondes. Les axes qui relient la flèche à la tourelle, l’articulation entre la flèche et le balancier de même que les axes et bagues qui relient le godet au balancier sont à graisser généreusement.

La graisse doit ressortir. Si ce n’est pas le cas, il est probable que vous n’ayez pas mis suffisamment de graisse. Il est également possible que votre graisseur soit obstrué. Dans le second cas, il vous suffira de le remplacer.

Pensez à vérifier le contenu de votre pompe à graisse de temps à autre. Tirez sur la languette. Si elle réagit, cela signifie qu’il reste encore de la graisse dans la cartouche. Si la languette vous semble bloquée, il faut remplacer la cartouche car elle est vide.

Bon à savoir : il ne faut pas craindre d’appliquer trop de graisse. Mieux vaut graisser à l’excès que de ne pas en mettre assez car vous risquez d’user prématurément.

En résumé, il est indispensable de savoir repérer et reconnaître les différentes pièces qui composent votre mini pelle. Afin d’optimiser sa durée de vie, contrôlez régulièrement les niveaux de liquide et n’oubliez pas de graisser correctement les articulations. Après ces quelques étapes, votre mini pelle pourra reprendre son travail dans les meilleures conditions. Si vous êtes à la recherche de matériel comme une mini-pelle, rendez-vous sur ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *