Devenir professionnels du bâtiment

batiment

Un grand fossé sépare la décision d’intégrer le secteur du bâtiment et le passage à l’acte.

En effet, vous devez vous assurer de disposer des qualifications et des compétences nécessaires. C’est sans oublier les obligations administratives, comptables, juridiques… auxquelles vous devrez vous plier. En vous informant correctement en amont, vous réussirez à vous organiser et donc à assurer le succès de votre projet professionnel.

Professionnels du bâtiment : d’innombrables métiers possibles

Les perspectives de recrutement dans le secteur du BTP sont excellentes, notamment grâce aux grands projets de développement urbain. Des postes sont ainsi à pourvoir dans un large panel de domaines, ce qui vous permettra aisément de vous positionner en fonction de vos aptitudes et de vos ambitions.

A la base de tout projet, il y a toute une série d’études à réaliser. Cela inclut la réalisation des plans, le choix des techniques de construction en fonction des matériaux à utiliser, le chiffrement des coûts, l’identification des normes environnementales… Si ces domaines vous intéressent, vous pouvez par exemple envisager de devenir ingénieur d’étude, BIM manager, dessinateur projeteur ou économiste BTP.

Les artisans qui se partagent gros œuvre et second œuvre sont évidemment indispensables à la concrétisation des projets. Les métiers qui s’exercent sur chantier sont donc extrêmement porteurs, ce qui va de la maçonnerie à la peinture, en passant par le montage des installations thermiques, la charpenterie, le carrelage, mais pas seulement. Les équipes sont gérées par les conducteurs de travaux ainsi que par les chefs de chantier qui veillent scrupuleusement à la coordination des différentes interventions.

Ces quelques professions renvoient aux postes les plus connus et les plus plébiscités. D’autres métiers restent toutefois à votre portée.

Quelles formations ?

Les formations en elles-mêmes dépendent de la branche d’activité qui vous intéresse mais dans tous les cas, vous devez justifier d’une qualification à valeur professionnelle pour ouvrir votre propre entreprise. Il est courant de suivre une formation en alternance, option qui vous permet de vous familiariser avec la pratique tout en accumulant les connaissances théoriques. Il existe également des programmes de formation en ligne qui vous offrent la possibilité de vous former selon votre disponibilité.

Le cursus de base aboutit sur l’obtention d’un CAP ou d’un BEP correspondant au métier que vous souhaitez exercer. Vous aurez certainement l’opportunité de pousser votre formation plus loin afin de décrocher un diplôme de niveau supérieur. Plus vous êtes qualifié, plus il sera facile de décrocher des contrats et vos diplômes peuvent justifier votre grille tarifaire. BTS, DUT, Licence Pro… les possibilités sont étendues.

Vous ne possédez pas de diplôme ? Il reste envisageable d’ouvrir votre propre entreprise à condition de justifier d’un minimum d’expérience dans le secteur concerné. Des justificatifs seront à présenter pour que votre dossier puisse être traité.

Le SCI (stage de préparation à l’installation) est par ailleurs une étape complétant les formations. Il est requis pour toute entreprise de moins de 10 salariés et constitue une condition d’obtention d’une immatriculation au niveau de la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Choisir le type de structure adapté

Il n’est jamais trop tôt pour définir le statut juridique de l’entreprise que vous souhaitez créer. Découvrez les principales options.

Si vous êtes au moins deux sur le projet de création de votre entreprise BTP

– Société par actions simplifiée (SAS) : le fonctionnement est relativement le même que pour une SARL. Néanmoins, le nombre d’actionnaires est illimité et les dirigeants bénéficient du statut de salarié.

– Société à responsabilité limitée (SARL) : vous pouvez fixer librement le montant du capital social et les bénéfices de l’entreprise sont soumis à l’IS.

Les responsabilités des actionnaires se limitent au montant de leurs apports respectifs.

La SARL est soumise à l’IS mais peut opter pour l’IR durant les 5 premières années de son existence. Le gérant majoritaire est assimilé aux travailleurs indépendants tandis que les actionnaires minoritaires relèvent du régime général de la sécurité sociale.

Si vous mûrissez votre projet en solo

– Entreprise individuelle (EI) : elle se constitue sans capital minimum. Ce statut vous permet de choisir le régime fiscal de la microentreprise. Il n’y a pas de distinction entre les patrimoines professionnel et personnel. Les bénéfices de l’EI sont pris en compte dans le calcul de l’impôt sur le revenu (IR) en votre nom.

Attention, aux créances qui peuvent engager vos biens personnels (à l’exception de votre résidence principale).

– Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : vous devez ouvrir un compte bancaire professionnel, votre responsabilité en tant que dirigeant étant limitée au patrimoine professionnel. Vous avez le choix entre l’IR et l’impôt sur les sociétés (IS).

– Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) : il s’agit d’une SARL formée par un seul individu. Si vous agissez en tant que personne physique, l’EURL est soumise à l’IR. A l’inverse, l’IS s’impose si l’unique actionnaire est une personne morale.

– Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) : vous fonctionnez comme une SAS, à la différence près que vous n’avez pas d’associés.

 

Se faire accompagner par un expert-comptable spécialiste du secteur du bâtiment

La demande est forte dans ce secteur en constante évolution. Vous devez ainsi faire preuve de réactivité pour saisir les opportunités. En parallèle, vous devez être proactif pour anticiper les exigences des clients et les innovations qui ne cessent de faire progresser le marché.

Toutefois, chaque corps de métier fait face à des problématiques spécifiques, ce qui nécessite des connaissances pointues des particularités de la profession exercée. Les clients attendent de votre entreprise qu’elle soit apte à soumettre des propositions techniques et des devis justes dans les plus brefs délais.

Cela implique que vous devez rapidement trouver la main d’œuvre nécessaire au projet, vous assurer de la disponibilité des matériaux et équipements, évaluer la durée des travaux… autant de tâches qui exigent un maximum de concentration.

Justement, vous ne pourrez vous concentrer pleinement sur le cœur de vos activités qu’en déléguant certaines tâches. La mission de l’expert-comptable sera donc de vous alléger en vous épaulant dans les domaines qu’il maîtrise. En cas de besoin, n’hésitez pas à contacter DSO, expert-comptable spécialisé dans les métiers du bâtiment.

En tant que leader, il vous incombe de veiller aux compétences de votre équipe. En ce sens, l’identification des formations nécessaire est de votre ressort. De son côté, l’expert-comptable peut déterminer les types de formations compatibles avec une démarche d’optimisation fiscale.

Votre statut de dirigeant fait également de vous un responsable commercial. Autrement dit, vous devez chercher de nouveaux clients et fidéliser les anciens. L’expert-comptable intervient une fois de plus, mettant son savoir-faire à votre disposition pour déterminer les meilleures stratégies pour accroître votre chiffre d’affaires. Il sera également de bon conseil dans l’élaboration des devis.

Que vous soyez l’unique salarié de votre entreprise ou que vous soyez à la tête d’une équipe, il y a des tâches administratives qui s’imposent. Les ressources humaines ne sont évidemment pas négligeables. Laissez votre expert-comptable déterminer la grille salariale et gérer la paie. Confiez-lui les démarches auprès des différentes administrations. Délestez-vous de la comptabilité courante, des audits et de toute autre tâche qui échappe à vos compétences.

Devenir professionnel dans le secteur du bâtiment est un projet porteur. Mettez toutes les chances de votre côté en engageant un partenaire de confiance : un expert-comptable spécialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *