Vernis pour bois : 3 erreurs à ne pas commettre

vernis bois

La rénovation d’un meuble en bois requiert souvent l’utilisation d’un vernis. Cette matière constitue une bonne alternative à la peinture et la cire. Elle permet au mobilier et aux éléments de décoration de retrouver toute leur splendeur.

Néanmoins, son application nécessite un bon coup de main et des notions en bricolage. Il faut effectivement éviter de commettre certaines erreurs. Si c’est le cas, le résultat final est inesthétique et il serait parfois indispensable de refaire tout le travail. Il faut aussi savoir que ce produit est uniquement dédié au bois. Il ne peut donc être utilisé sur un autre support.

L’utilisation du vernis pour bois

Le vernis est un produit indispensable pour la décoration et la protection du bois. Souvent incolore, il conserve l’aspect du bois tout en mettant l’accent sur le côté rustique.

Il suffit parfois de lasurer le bois en appliquant une seule couche de finition pour remettre à neuf un bois brut vieilli ou usé. Les mobiliers ont plus de résistance par rapport aux chocs, à la poussière et aux rayures. Il est également possible d’opter pour un vernis teinté. Plusieurs fabricants en proposent afin de répondre aux besoins de chacun. Sinon, le vitrificateur peut ajouter une teinte à bois qui lui plaît dans un pot de vernis neutre. Le vernis peut être utilisé autant sur les meubles, les plans de travail, les portes et fenêtres, les plafonds, les lambris et les escaliers en bois.

Dans le cas où les supports en bois sont peints, il peut aussi être appliqué par-dessus la peinture afin de protéger celle-ci contre l’usure et les taches. Il faut alors prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir un résultat impeccable. Il est également recommandé d’utiliser les matériels adéquats. En ce qui concerne les pinceaux, le mieux est de choisir des modèles à poils résistants. Il faut s’assurer que ces derniers ne se détachent pas facilement. Dans le cas contraire, les poils risquent de s’éparpiller sur le bois. Ils laissent des marques disgracieuses quand ils sont retirés

Erreur n° 1 : Vouloir aller trop vite

Pour que le vernis soit impeccable, il ne faut surtout pas se précipiter. De ce fait, l’application ne laisse aucune trace. Il y a également peu de risque pour obtenir une surface irrégulière. Pour avoir un résultat impeccable, il est important de respecter les différentes étapes à la lettre. L’application du vernis sur le bois commence par la préparation du support. Celui-ci est recouvert d’une couche de graisse, de vernis et de saleté s’il s’agit d’un meuble à restaurer. En revanche, les mobiliers neufs sont souvent déjà traités par les artisans et l’application d’un vernis s’avère inutile.

Un décireur est nécessaire pour enlever la cire, le vernis et la peinture. Cet outil est plus efficace quand il est combiné avec l’action d’un diluant ou d’un produit décapant. Une fois que c’est fait, il faut ensuite procéder au ponçage avec un papier de verre à grain fin. Un coup d’aspirateur aide à retirer toutes les poussières dues au ponçage. Elles créent des irrégularités sur les couches de vernis quand elles ne sont pas nettoyées.

Si besoin, un chiffon humide les retire plus efficacement. Il ne reste plus qu’à attendre que la surface soit sèche pour appliquer le vernis. Dans le cas où le meuble aurait des éléments en métal, il est préférable de les retirer. Sinon, l’idéal serait de les recouvrir avec un ruban de masquage.

Erreur n° 2 : Ne pas suivre les consignes d’utilisation

Si une couche de vernis suffit généralement, certains mobiliers requièrent au moins deux couches. Dans ce cas, le constructeur indique clairement les procédures d’application à respecter. Le fait de ne pas les suivre ne garantit pas le résultat escompté. L’utilisation du pinceau est faite pour les endroits précis. Il sert à travailler les endroits difficiles d’accès et les angles. Quant aux surfaces plus grandes, il est préférable d’opter pour le rouleau. Quel que soit le matériel utilisé, il faut toujours appliquer le vernis dans le sens des fibres du bois. Il est également conseillé d’étaler une fine couche de la phase aqueuse sur tout le support intérieur et extérieur tout en veillant à obtenir une surface lisse. Il faut ensuite attendre qu’elle sèche avant d’appliquer la seconde couche. Dans la mesure du possible, la surface travaillée doit être placée à l’horizontal.

Cette position évite la formation des gouttelettes. Après séchage, de petits défauts apparaissent sur le bois. Un papier de verre à grain fin aide à éliminer les aspérités du bois et les coulures du vernis. Il est important de poncer délicatement pour ne pas retirer toute la première couche.

Une fois que c’est fait, il faut appliquer les mêmes consignes pour la seconde couche de vernis. La même opération peut être répétée autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que le résultat soit impeccable. Les experts recommandent même l’utilisation d’un pinceau neuf pour les produits de finition.

vernis pour bois

Le vernis pour bois, on ne peut pas s’en passer !

Erreur n° 3 : Utiliser le vernis sur un autre support que le bois

En raison de ses différentes propriétés, notamment hydrofuges, le vernis à bois est très prisé. Beaucoup de personnes pensent alors à tort qu’elles peuvent l’utiliser sur d’autres supports. Il est ainsi appliqué sur les toiles de peintre, les éléments en métal ou encore le plastique. Il faut pourtant savoir que les résultats obtenus ne seront jamais les mêmes que sur le bois. Des bulles pourraient se former, laissant une trace inesthétique. Ces aspérités sont difficiles à retirer, contrairement à celles du bois après la première couche.

Effectivement, le ponçage avec le papier de verre risque d’endommager le matériau. Les ingrédients utilisés par les fabricants sont également choisis minutieusement du fait de leurs vertus. Ces dernières présentent uniquement des avantages sur les bois. Il peut ainsi s’agir de produits de traitement contre les moisissures. La formulation de ces produits varie en fonction des essences de bois utilisées pour la fabrication de meubles et d’éléments en bois. Certains d’entre eux ne conviennent pas forcément à tous les types de bois.

Le bardage bois est une technique permettant de protéger le bois efficacement. L’application de vernis offre ainsi une haute protection contre les usures et les effets du temps. Il permet de redonner une deuxième jeunesse aux vieux meubles. Ce produit sert aussi à rafraîchir les peintures et les lambris. La seule condition est de l’appliquer correctement.

Il est important d’éviter les traces de pinceau et les aspérités. Le support doit être parfaitement lisse après le séchage de la dernière couche. Il est donc très important de respecter les recommandations du fabricant et les techniques utilisées par les artisans spécialisés.